Accueil

Des étudiants iraniens manifestent devant l’ambassade de France pour soutenir les Gilets jaunes

Des étudiants iraniens manifestent devant l’ambassade de France pour soutenir les Gilets jaunes
novembre 10
18:23 2019

Des étudiants iraniens se sont réunis samedi devant l’ambassade de France à Téhéran pour exprimer leur soutien au mouvement des gilets jaunes, un an après le début des manifestations à Paris et dans d’autres villes du pays. Des étudiants iraniens manifestent devant l'ambassade de France pour soutenir les Gilets jaunes

Certains étudiants universitaires portaient des gilets jaunes pour s’identifier avec les manifestants dans leur mouvement contre le gouvernement français et la violence policière contre les manifestants.

Ils portaient également des pancartes sur lesquelles était écrit «Un an de résistance contre le capitalisme» et scandaient «Macron commet un crime, soutient Trump».

Les étudiants iraniens ont également tranché un gâteau préparé à l’occasion du premier anniversaire du mouvement des gilets jaunes en France.

À la fin du rassemblement, les étudiants ont lu une déclaration dénonçant le capitalisme et dénonçant son influence sur les médias et les organes décisionnels.

« Le capitalisme réprime lourdement les gilets jaunes et tout groupe qui peut s’y opposer, obligeant ainsi les citoyens à revoir leurs valeurs et leurs principes », indique le communiqué.

«Nous, les étudiants iraniens, déclarons fermement que nous accompagnons toute voix contre ce système cruel, qui persuade les riches et les pauvres de les intimider, que ce soit dans les pays ou sur la scène internationale, et croyons que l’inimitié envers le système capitaliste peut être la langue commune parmi nous qui souffrent de ce système injuste », a-t-il ajouté.

Les participants au mouvement de protestation Gilets jaunes, vieux d’un an, accusent depuis longtemps les autorités d’utiliser des techniques brutales qui ont fait des dizaines de blessés graves.

L’utilisation de LBD, ainsi que de grenades piégées, a été particulièrement controversée.

En mai, le ministère de l’Intérieur a déclaré que 2 448 manifestants avaient été blessés lors des rassemblements dans tout le pays, ainsi que 1 797 membres des forces de sécurité.

Comments

comments

Related Articles















Partages de cet article