Accueil

L’Iran le grand jeu (01)

juin 03
16:34 2016

Rappelons l’histoire récente de l’Iran islamique. Avant Khomeiny, il y eut Kachani, Modarès, Mossadegh, et d’autres. Persécutés depuis 1963, Khomeinykhomeyni rentre vainqueur en Iran en 1979. Cette date va marquer une grande rupture dans la région et le reste du monde. Le monde divisé entre les USA et l’URSS n’a plus de sens. Le grand jeu pour se partager le monde s’effondre : le mot d’ordre est tous contre la République Islamique d’Iran. Les Puissances ont peur d’une expansion du vrai message de la Révolution.

L’Arabie Saoudite et les pays arabes en général vont lier leurs destins à la volonté US. Les soviétiques envahissent l’Afghanistan. C’est le début d’un long cauchemar pour les Afghans. L’envahisseur vient soutenir le régime communiste afghan. Les pays arabes se débarrassent des islamistes djihadistes en les envoyant dans ce pays. La CIA et l’ISI (Pakistan) manipulent ces groupes et il revient à l’Arabie de les financer et d’adopter l’idéologie wahhabite salafiste. Après la débâcle de l’URSS, ces groupes iront semer le chaos dans les pays d’origine. Tandis que les chefs locaux vont plonger le pays dans la guerre civile. Viennent ensuite les talibans qui chassent de Kaboul les chefs de guerre. Seul le commandant Massoud finira par résister dans la Vallée du Panshir. Il n’y a pas de vraie révolution islamique en Afghanistan.

Dès 1980, Saddam envahit l’Iran. La guerre dure jusqu’en 1988. L’Irak est surarmé. Épuisé, il est dans la ligne de mire d’Israël. Après la guerre imposée à l’Iran, Saddam attaque le Koweït. L’Arabie Saoudite a peur et en appelle aux USA et à une coalition des pays. C’est un nouvel échec total. L’Irak se retire du Koweït, s’ensuit un bombardement et un embargo impitoyable. Ce blocus dure jusqu’à nos jours en 2010.

Au commencement de la guerre contre l’Iran, Israël bombarde la centrale nucléaire d’Osirak. Saddam aurait pu dire son refus de faire la guerre puisque c’est pour eux qu’il se bat.  Rien y fait. Nous avons là une âme d’esclave qui rampe devant la force. En 1991 et 2003 cela apparaîtra nettement aux yeux du monde. Déjà en 1988, Saddam face aux Iraniens capitulera devant l’inflexibilité de Khomeiny. 

En tirant les leçons de ces événements tragiques, prions pour la Parousie de l’Imam Al-Mahdi qui saura quoi faire de ces hypocrites qui attendent leur tour comme des moutons qui vont à l’abattoir résignés.

Comments

comments

Related Articles















RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook
Google+
http://www.lejournalduforkane.com/index.php/l-iran-le-grand-jeu-1/
Twitter