Accueil

Le pèlerinage réduit du Hadj débutera le 29 juillet dans un contexte de pandémie

Le pèlerinage réduit du Hadj débutera le 29 juillet dans un contexte de pandémie
juillet 21
18:03 2020

L’Arabie saoudite a dit qu’environ 1000 pèlerins seront autorisés à participer au pèlerinage du Hajj cette année en raison de la pandémie mortelle de coronavirus. Le pèlerinage réduit du Hadj débutera le 29 juillet dans un contexte de pandémie
Selon les autorités saoudiennes, le rituel musulman annuel – qui attire normalement 2,5 millions de personnes – débutera le 29 juillet.
«La position des pèlerins sur le mont Arafat, le sommet du rituel du Hadj, tombe jeudi», a déclaré l’agence de presse officielle saoudienne citant la Cour suprême, indiquant que mercredi serait le premier jour de l’événement annuel.
Le Hajj de cette année sera limité aux pèlerins de moins de 65 ans et sans aucune maladie chronique. Le ministère saoudien du Hajj a également déclaré que seuls les professionnels de la santé et le personnel de sécurité, qui se sont remis du virus, seront autorisés à y assister.
L’événement est limité à seulement 1000 ressortissants étrangers et saoudiens qui résident déjà dans le royaume, selon les responsables du Hajj, mais certains rapports des médias suggèrent qu’environ 10000 personnes pourraient être en mesure de participer à la cérémonie religieuse.
Les pèlerins participant seront testés pour le coronavirus avant d’arriver dans la ville sainte de La Mecque et sont tenus de se mettre en quarantaine chez eux après le rituel, selon les responsables de la santé.
L’Arabie saoudite a jusqu’à présent enregistré quelque 253 349 cas d’infection par le nouveau coronavirus, dont 2523 décès – le bilan le plus élevé parmi les États arabes du golfe Persique.
Plus tôt cette année, l’Arabie saoudite a suspendu le plus petit pèlerinage de la Omra toute l’année, un pèlerinage moindre par rapport au Hajj annuel, répondant aux préoccupations concernant la propagation du coronavirus.
Accueillir les deux rituels religieux musulmans revêt une importance à la fois économique et politique pour l’Arabie saoudite.
Selon les chiffres du gouvernement, les rituels du Hajj et de la Omra rapportent 12 milliards de dollars à l’économie saoudienne chaque année.
La décision de réduire le Hadj et d’exclure les pèlerins étrangers de l’extérieur de l’Arabie saoudite – une première dans l’histoire moderne du royaume – entraînera une perte de revenus majeure pour le pays qui est déjà aux prises avec un ralentissement induit par le virus et une plongée dans le pétrole. des prix.

La Ligue musulmane mondiale et l’Organisation de la coopération islamique, basées en Arabie saoudite, ont soutenu la décision du gouvernement en faveur de la santé et de la sécurité des pèlerins.

Comments

comments

Related Articles















Partages de cet article