Accueil

Le prince Bandar bin Sultan bin Abdulaziz : « l’opposition des dirigeants palestiniens à la normalisation arabo-israélienne est répréhensible »

Le prince Bandar bin Sultan bin Abdulaziz : « l’opposition des dirigeants palestiniens à la normalisation arabo-israélienne est répréhensible »
octobre 07
17:54 2020

L’ancien chef de l’espionnage saoudien et ambassadeur aux États-Unis, le prince Bandar bin Sultan bin Abdulaziz, a critiqué les dirigeants palestiniens pour s’être opposés à la décision des Émirats arabes unis (EAU) et de Bahreïn de normaliser les relations avec Israël.  l'opposition des dirigeants palestiniens à la normalisation arabo-israélienne est répréhensible
S’exprimant dans une interview accordée lundi à la chaîne de télévision saoudienne al-Arabiya, le haut responsable de la Maison des Saoud a qualifié les critiques des autorités palestiniennes de «transgression» et de «discours répréhensible».
«Ce faible niveau de discours n’est pas ce que nous attendons des responsables qui cherchent à obtenir un soutien mondial pour leur cause», a-t-il déclaré dans des remarques cinglantes.
Avec la médiation de Washington, les Émirats arabes unis et Bahreïn ont convenu le mois dernier d’établir des relations diplomatiques avec Israël, dans des accords condamnés par les Palestiniens comme un «coup de poignard dans le dos» de la nation opprimée et une trahison de sa cause contre l’occupation israélienne.
«La cause palestinienne est une cause juste mais ses défenseurs sont des échecs, et la cause israélienne est injuste mais ses défenseurs se sont avérés efficaces. Cela résume les événements des 70 ou 75 dernières années », a commenté ben Sultan.
L’ancien chef de l’espionnage saoudien a ensuite sévèrement critiqué les dirigeants palestiniens pour ce qu’il a prétendu être des occasions manquées répétées de parvenir à un accord avec le régime israélien et pour avoir reçu une aide saoudienne tout en ignorant l’agenda politique du régime de Riyad.
«Israël travaillait à accroître son influence, tandis que les Arabes étaient occupés les uns avec les autres. Les Palestiniens et leurs dirigeants ont mené ces différends entre les Arabes », a déclaré ben Sultan.
Les relations entre les Palestiniens et les royaumes conservateurs du golfe Persique diminuent depuis des années.
L’Autorité palestinienne n’a pas reçu d’aide des Émirats arabes unis depuis 2014, tandis que l’Arabie saoudite a commencé à emprisonner et à poursuivre de manière agressive des membres du mouvement de résistance du Hamas en 2017.
La chaîne d’information télévisée libanaise al-Mayadeen, citant un ancien responsable de la sécurité israélienne anonyme, a récemment rapporté que le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, avait effectué plusieurs visites à Tel Aviv à ce jour.
« Des rapports étrangers indiquent que Mohammed ben Salmane a profité du soleil de Tel Aviv à plusieurs reprises », a déclaré le responsable sous couvert d’anonymat.
Ce n’est pas la première fois que les voyages de Bin Salman en Israël sont révélés.
En octobre 2017, un responsable israélien a confirmé que le dirigeant de facto de l’Arabie saoudite s’était rendu en Israël et y avait tenu des consultations avec de hauts responsables.

Comments

comments

Related Articles















Partages de cet article