Accueil

L’Iran condamne le retrait « épouvantable » de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite de la liste noire de l’ONU

L’Iran condamne le retrait « épouvantable » de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite de la liste noire de l’ONU
juin 19
10:07 2020

Le ministère iranien des Affaires étrangères a dénoncé comme «épouvantable» une récente décision des Nations Unies de retirer la coalition dirigée par l’Arabie saoudite au Yémen de la liste noire des auteurs de violations des droits de l’enfant. L'Iran condamne le retrait épouvantable  de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite de la liste noire de l'ONU
Abbas Mousavi, porte-parole du ministère, a fait cette remarque mardi après que le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, ait retiré la coalition dirigée par l’Arabie saoudite engagée dans une campagne militaire atroce contre le Yémen de sa liste noire pour avoir tué et mutilé des enfants dans le pays appauvri.
«Le Secrétaire général des Nations Unies a retiré la coalition dirigée par l’Arabie saoudite de la liste des tueurs d’enfants à un moment où les organisations internationales ont reconnu qu’un grand nombre d’enfants et d’adolescents yéménites ont perdu la vie dans des catastrophes telles que des attentats à la bombe contre des étudiants, des frappes aériennes sur les maisons, les écoles et les hôpitaux, dont les informations et les images douloureuses sont indéniables », a déclaré Mousavi.
«Malheureusement, certains aux Nations Unies cherchent à disculper l’Arabie saoudite de ses crimes contre les enfants et les femmes yéménites avec les dollars du royaume, tandis que selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies, toutes les 10 minutes, un enfant yéménite meurt résultat de la guerre et du siège imposé au Yémen par la coalition dirigée par l’Arabie saoudite », a-t-il souligné.
Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a également déclaré que la décision de l’ONU prouvait son «approche sélective» et ses «doubles standards» sur les droits de l’homme au Yémen et dans d’autres parties du monde.
Dans un message sur sa page Twitter, Mousavi a déclaré que le Secrétariat de l’ONU donnait un « laissez-passer » à la coalition dirigée par l’Arabie saoudite au Yémen, tout en admettant que Riyad et ses alliés ont tué des centaines d’enfants yéménites.
Le régime saoudien et les États-Unis se moquent des mécanismes internationaux, l’un avec ses dollars et l’autre par l’intimidation, a-t-il ajouté, en utilisant le hashtag « ListOfShame » et en joignant des photos d’enfants yéménites morts.

Comments

comments

Related Articles















Partages de cet article