Accueil

L’Iran le grand jeu (03)

juin 01
10:06 2016

Entre l’Iran et l’Amérique au service d’Israël, c’est le grand jeu. Parallèlement au tapage médiatique sur le nucléaire, les sionistes recourt au terrorisme. Les Américains campent avec toute une armada dans l’Océan indien, le Golfe d’Aden, le Golfe Persique, la mer Rouge et la mer méditerranée et dans les pays du Golfe ainsi assiégeant l’Iran. L’espionnage par satellite ou par mercenaires payés très cher bats son plein. Les services iraniens déjouent des tentatives d’attentats contre l’ambassade russe par exemple et des personnalités importantes.

Cette volonté de déstabilisation de l’Iran apparaît au grand jour avec l’attentat de hauts responsables des gardiens de la Révolution dans la province du Sistan-Baloutchistan : 42 morts et des dizaines de blessés. Le Congrès US prépare un projet de loi contre les vendeurs d’essence à l’Iran. D’Afghanistan est encouragé le trafic de drogue qui chemine par l’Iran. C’est une véritable guerre entre trafiquants lourdement armés et l’armée iranienne : 80% des saisies sont le fait de l’Iran.

L’Iran accuse l’Occident d’être complice des pirates somaliens. Et la chaîne arabophone iranienne Alalam dévoile les collusions Arabie Saoudite-sionisme. Cette chaîne a pour but de dénoncer les injustices et les trahisons dont les Palestiniens souffrent à cause d’Israël, de l’Arabie et l’Egypte… Pris de panique par l’idée d’un réveil des consciences arabes et islamiques, l’Arabie Saoudite avec Arabsat et l’Egypte avec Nilesat excluent Alalam. Les Iraniens tissent des liens forts en Afrique et en Amérique Latine : Sénégal, Erythrée, Venezuela, Bolivie, Brésil, Mexique…

Pour le Mexique, Les Etats-Unis se réveillent et offrent 18 hélicoptères pour lutter contre les trafiquants de drogues ainsi que des vaccins contre la grippe A qui lui ont inoculé. Ils tentent une médiation pour instaurer la paix au Yémen et au Soudan. Le cas Somalien et plus obscure.

Le directeur général, M. Baradéi, la Suède et la Russie promet des S 300 et d’achever la construction de la centrale de Boushehr. C’est que l’Iran est un pays qui peut se passer de l’Occident. Les Etats-Unis, Sarkozy et Israël se réveillent de leur sommeil arrogant et débarquent en Amérique latine pour briser la dynamique iranienne.

L’Iran est le seul pays à s’opposer fermement aux puissances pour imposer son droit à la technologie nucléaire qui servira beaucoup à l’Imam attendu pour une œuvre que seuls ceux qui poussent les Etats à s’opposer à une centrale nucléaire en Iran . Le grand jeu continue.

Comments

comments

Related Articles















Partages de cet article