Accueil

Plus de 100 prisonniers houthis libérés sont rentrés au Yémen

Plus de 100 prisonniers houthis libérés sont rentrés au Yémen
novembre 30
19:03 2019

Plus de 100 prisonniers houthis libérés par l’Arabie saoudite sont rentrés au Yémen, dans la perspective d’un échange de prisonniers attendu depuis longtemps entre les parties belligérantes. Plus de 100 prisonniers houthis libérés sont rentrés au Yémen

Accueillant 128 Yéménites libérés à l’aéroport de la capitale, Sanaa, le dirigeant houthi Muhammad al-Bukhaiti a salué leur arrivée comme « une première étape concrète de la confiance ».

Des dizaines d’autres libérés en Arabie saoudite plus tôt cette semaine devraient suivre.

Les parents et les responsables houthis se sont rassemblés autour du cortège de prisonniers.

Leur retour était un signe que Riyad et les Houthis étaient en train de négocier un accord conclu avec l’ONU visant à mettre fin à l’agression saoudienne dans le pays le plus pauvre du monde arabe.

« Nous vivons à Sanaa dans un climat positif », a déclaré Erika Trovar, porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), qui a supervisé l’arrivée des captifs. «Les gens dans les rues sont plus optimistes quant à l’avenir… et au retour d’un plus grand nombre de détenus dans leurs familles.»

En septembre, les Houthis ont libéré plus de 200 militants soutenus par l’Arabie saoudite depuis leur arrestation depuis qu’ils ont pris Sanaa, ainsi qu’une grande partie du nord du Yémen, en 2014.

« Le mouvement des Saoudiens (jeudi) fait défaut », a déclaré dans un communiqué Abdul-Qader el-Murtaza, responsable houthi. « Nous espérons qu’un accord d’échange complet sera conclu par les 2 parties. »

L’accord négocié par l’ONU, qui n’a pas encore été pleinement mis en œuvre, prévoit également un cessez-le-feu dans la ville portuaire cruciale de Hudaydah, principal vecteur de l’aide humanitaire et des importations sur le territoire houthi.

Depuis mars 2015, l’Arabie saoudite et certains de ses alliés arabes mènent des raids aériens meurtriers contre le mouvement Houthi Ansarullah afin de rétablir le pouvoir sur l’ancien président fugitif Abd Rabbuh Mansour Hadi, proche allié de Riyadh.

Selon des rapports récents de l’UNICEF, environ 2 millions d’enfants au Yémen souffrent actuellement de malnutrition aiguë, dont 360 000 sont âgés de moins de 5 ans.

Comments

comments

Related Articles















Partages de cet article