La France “ne reçoit plus de gaz russe par gazoducs”

 Dernières nouvelles

La France “ne reçoit plus de gaz russe par gazoducs”

La France “ne reçoit plus de gaz russe par gazoducs”
17 juin
15:10 2022
Partager
La France “ne reçoit plus de gaz russe par gazoducs”
La France reçoit environ 17 % de son gaz de Russie via des connexions réseau avec l’Allemagne, qui dépend fortement des approvisionnements russes.
La France n’a plus reçu de gaz naturel de Russie par gazoduc depuis le 15 juin, selon l’opérateur de réseau GRTgaz, après que le géant russe de l’énergie Gazprom a annoncé cette semaine qu’il réduirait ses livraisons vers l’Europe.
Les réductions d’approvisionnement du gazoduc Nord Stream, selon Gazprom, sont le résultat de travaux de réparation.
Le vice-Premier ministre russe a révélé jeudi que la plupart des clients européens de Gazprom sont passés au paiement du gaz en roubles.
La France reçoit environ 17 % de son gaz de Russie via des connexions réseau avec l’Allemagne, qui dépend fortement des approvisionnements russes.
Les approvisionnements avaient déjà été coupés de 60% depuis le début de l’année, faisant flamber les prix.
GRTgaz, en revanche, a déclaré qu’il n’y avait aucun risque pour l’approvisionnement français pour le moment, avec des réserves à 56% de capacité, contre 50% en juin normalement.
Depuis que la France a adopté des paquets de sanctions contre la Russie, elle a augmenté les importations de gazoduc en provenance d’Espagne tout en augmentant les achats de gaz naturel liquéfié (GNL) livré par bateau.
Il convient de noter qu’une grande partie du GNL provient toujours de Russie, la France étant l’un des plus gros acheteurs du pays, selon un rapport publié cette semaine par le Centre de recherche sur l’énergie et l’air pur basé en Finlande.
Alors que la crise ukrainienne ajoute de la pression, la France doit faire face à la hausse des prix de l’énergie et à l’inflation, le gouvernement a déjà souffert de la hausse des prix du gaz et de l’électricité, sans parler de l’aide financière aux ménages à faible revenu.

Comments

comments

Articles en lien