Les dernières attaques saoudiennes contre le Yémen tuent 16 civils

 Dernières nouvelles

Les dernières attaques saoudiennes contre le Yémen tuent 16 civils

Les dernières attaques saoudiennes contre le Yémen tuent 16 civils
04 décembre
18:09 2021
Partager
Les frappes saoudiennes dans la province de Ta’iz, au sud-ouest du Yémen, ont tué au moins 16 personnes, dont des enfants, alors que Riyad continue de bombarder son voisin du sud au mépris des appels internationaux à mettre fin à sa guerre sanglante.
L’agression meurtrière s’est produite vendredi soir, lorsque des avions de combat dirigés par les Saoudiens ont visé un rassemblement de civils dans le district de Muqbana de la province, a rapporté la chaîne de télévision yéménite al-Masirah.
Il a ajouté que la présence continue des avions de combat ennemis dans le ciel de Muqbana et la possibilité d’autres frappes ont empêché les ambulanciers paramédicaux d’atteindre les lieux du crime pour exhumer les corps des victimes et soigner les blessés.
Les frappes aériennes sont intervenues alors que les forces dirigées par les Saoudiens et leurs mercenaires ont intensifié leur agression dans la région côtière occidentale du Yémen.
L’Arabie saoudite, soutenue par les États-Unis et d’autres puissances occidentales clés, a lancé la guerre contre le Yémen en mars 2015, dans le but de ramener au pouvoir l’ancien régime soutenu par Riyad et d’écraser le mouvement de résistance populaire Ansarullah qui dirigeait les affaires de l’État en l’absence d’un gouvernement efficace au Yémen.
La guerre s’est arrêtée bien avant tous ses objectifs, malgré la mort de dizaines de milliers de Yéménites et le déplacement de millions d’autres. La guerre a également fait un lourd tribut aux infrastructures du pays, détruisant des hôpitaux, des écoles et des usines.
Un blocus total a également été imposé au Yémen depuis le début de la guerre sanglante, plongeant le Yémen dans la pire crise humanitaire au monde, notamment en entravant l’accès à l’aide.
Malgré le bombardement continu du pays appauvri par l’Arabie saoudite, lourdement armé, les forces armées yéménites et les comités populaires n’ont cessé de se renforcer contre les envahisseurs saoudiens et ont laissé Riyad et ses alliés s’enliser dans le pays.

Comments

comments

Articles en lien