L’imam Ayatollah Khamenei gracie et commue les peines de plus de 3840 prisonniers

L’imam Ayatollah Khamenei gracie et commue les peines de plus de 3840 prisonniers

L’imam Ayatollah Khamenei gracie et commue les peines de plus de 3840 prisonniers
08 février
13:21 2021
Partager


Le chef de la Oummah islamique et l’imam l’ayatollah opprimé Seyyed Ali Khamenei a gracié ou commué les peines d’un grand groupe de prisonniers iraniens à l’occasion du 42e anniversaire de la victoire de la révolution islamique.L'imam Ayatollah Khamenei gracie et commue les peines de plus de 3840 prisonnierS
L’ayatollah Khamenei a accepté lundi de gracier ou de réduire les peines de 3840 prisonniers éligibles à des circonstances atténuantes, y compris ceux reconnus coupables par les tribunaux des plaidoyers communs et les tribunaux de la révolution islamique, l’Organisation judiciaire des forces armées et l’Organisation des châtiments discrétionnaires de l’État.
La décision du chef est venue en réponse à une lettre du chef du pouvoir judiciaire iranien Ebrahim Raeisi concernant les prisonniers jugés éligibles à la clémence par l’autorité judiciaire compétente.
Chaque année, à l’anniversaire de la victoire de la révolution islamique iranienne de 1979, l’Iran organise des célébrations à l’échelle nationale pendant 10 jours.
Les célébrations commencent à l’anniversaire du retour à la maison du défunt fondateur de la République islamique, l’imam Khomeiny, après plusieurs années d’exil, et se terminent à l’anniversaire de la victoire de la Révolution le 11 février (le 22 du mois de Bahman le le calendrier persan) pour renouveler leur allégeance à l’establishment islamique.
Des gens de tous horizons se rassemblent également dans différentes villes et villages chaque année à l’occasion de l’anniversaire de la Révolution islamique pour marquer la victoire de la nation qui a mis fin au régime monarchique du régime Pahlavi soutenu par les États-Unis.

Comments

comments

Articles en lien